Aurélien BEHR, Sedan, enjeu international et confessionnel 1520-1685

2016.04 - BEHR, Sedan

Aurélien BEHR, Sedan, enjeu international et confessionnel 1520-1685, Sedan, SHAS et Guéniot éditions, 2016, 371 p.

Bastion du calvinisme européen aux XVIe-XVIIe siècles, parfois qualifiée de « Petite Genève », « Genève du nord », ou encore de « Genève de France », la seigneurie puis principauté de Sedan, sous les La Marck puis les La Tour d’Auvergne, s’est forgée une réputation internationale. D’abord terre d’asile pour les réformés chassés par les guerres de religion, celle-ci détermina progressivement son identité. Bénéficiant de ses relations étroites tissées avec ses voisins français, elle profita aussi du pragmatisme de ses princes qui veillèrent à une coexistence pacifique entre les communautés religieuses présentes sur leurs terres. L’établissement d’une académie participa au rayonnement international de cette enclave. L’attraction d’étudiants venant des quatre coins de France et d’Europe, attirés par la présence de professeurs de renom d’origines tout aussi variées confirma l’enjeu international et confessionnel que représentaient les terres sedanaises depuis le règne de François Ier jusqu’à la révocation de l’édit de Nantes.
Issu d’un travail de recherche débuté en novembre 2009 dans le cadre d’un master recherche d’histoire moderne à l’Université de Lorraine dirigé par Frédéric Meyer et Bruno Maes, largement repris et complété depuis ; Sedan, enjeu international et confessionnel, compte deux grandes parties, l’une sur le protestantisme à Sedan et environs (quand les terres sedanaises passent-elles à la Réforme protestante ? Pour quelles raisons ? Quelles en sont les conséquences ? Comment s’y organisent les relations interreligieuses ? etc.), l’autre sur son expression via la mise en place d’un système scolaire sur les terres sedanaises (écoles primaires, collège calviniste, académie protestante, quand naissent-ils ? Comment s’organisent-ils ? Quel rayonnement avaient-ils ?), offrant aux terres sedanaises un rayonnement international.
L’ensemble est agrémenté de près de cinquante documents iconographiques (cartes, gravures, plans, tableaux, portraits). Il compte une riche bibliographie et un ensemble d’annexes portant notamment sur les professeurs et étudiants passés par l’académie sedanaise.

Aurélien BEHR, actuellement professeur certifié d’histoire-géographie, est né à Sedan en 1988. Enfant de Saint-Menges, il quitta sa terre natale pour se former à l’Université de Reims puis celle de Lorraine, où il réussit son concours au professorat en 2012. Ses recherches portant sur l’époque moderne, croisent à la fois l’histoire religieuse et politique.

 

Pour commander l’ouvrage, suivez ce lien.


Vous aimerez aussi...