Ath 1572-1573, Mémoires pour l’avenir.

2015 - Ath, 1572-1573. Mémoires pour l'avenir

Marc Dandoy nous signale la parution de Ath 1572,1573, Mémoires pour l’avenir. Études et Documents du Cercle royal d’Histoire et d’Archéologie d’Ath et de la région et Musées athois. Tome XXVII, 2015.

Le 24 mai 1572, Louis de Nassau, à la tête d’une petite troupe huguenote essentiellement française, s’empare par surprise de Mons en Hainaut. C’est la fameuse « Surprinse de Mons ». Le 23 juin 1572  l’armée espagnole installe le siège devant Mons. Le 17 juillet 1572 une troupe de huguenots français, commandée par Jean de Hangest, Seigneur de Genlis, venue forcer le siège de Mons, est défaite à Hautrage. Quelques 3.000 soldats sont écrasés et environ 1100 prisonniers français sont envoyés à Ath. Dans le courant du mois de septembre 1572, 400 prisonniers sont exécutés sur un gibet dressé sur la Place d’Ath. Après la capitulation de Mons, certains prisonniers sont libérés tandis que d’autres restent enfermés au château.  En février 1573, des prisonniers essaient de s’évader mais sont repris. Contrairement à ce que l’on pensait, ces derniers ne sont pas exécutés mais seront libérés à la fin de l’année 1573, quand le Duc d’Albe est remplacé par Luis de Requesens, et suite à de sordides calculs et enjeux politiques entre la France et l’Espagne…

Cette exécution avait quasi disparu de nos mémoires et ce qu’il en restait était fortement « altéré ». La redécouverte de sources anciennes a permis une nouvelle approche de ces événements. Deux textes ont été particulièrement utiles tout en permettant de confronter les points de vue : les « Commentaires sur les événements de la guerre des Pays-Bas (1567-1577 » de Bernardino de Mendoza (1540-1604), diplomate et militaire espagnol ayant participé au siège de Mons, et les « Mémoires »  du protestant Michel de la Huguerie (1545-1616), secrétaire particulier de Louis de Nassau durant le siège de Mons qui relate également les horreurs de la bataille d’Hautrage. De plus, un examen critique de différents recueils de correspondances diplomatiques a permis de replacer ces événements locaux dans le contexte international de l’époque. Cette recherche critique a été effectuée par des historiens issus de différents horizons de pensées en éclairant ces événements à la lumière du contexte politique et religieux des anciens Pays-Bas et en analysant la diffusion des idées protestantes à Ath et dans sa châtellenie au XVI* et au début du XVII* siècle.

L’ouvrage analyse également quelques mécanismes de rejet, d’exclusion et d’intolérance dans notre monde d’aujourd’hui, à travers – par exemple – une approche des impasses du confessionnalisme en Irlande et dans les Balkans occidentaux.

Consulter la table des matières

Il est en vente en Belgique au prix de 26 € (+ 6 € de frais de port pour l’étranger).


Vous aimerez aussi...