Marianne Carbonnier-Burkard, La guerre des Camisards l’histoire et la légende, Éditions Alcide

Présentation de l’éditeur : La guerre des Camisards, dite aussi « guerre des Cévennes », commencée à l’été 1702, prolongée par à-coups jusqu’en 1710, ne relève pas d’une simple chronique régionale. Cette insurrection populaire au temps de Louis XIV, le « Roi-Soleil », est à replacer dans une histoire plus ample et plus longue, celle des protestants français, fracturée par la révocation de l’édit de Nantes en 1685. Sous la direction d’« inspirés » (prophètes), les « Camisards » (combattants improvisés, « en chemise », autrement dit sans uniforme) ont réclamé les armes à la main la liberté de conscience. Ils ont été vaincus et discrédités mais, depuis le milieu du XIXe siècle, leur histoire est à la source d’une mémoire mythique, une légende, qui fait elle-même partie de l’histoire.



Citer ce billet
Thomas Guillemin (2023, 3 septembre). Marianne Carbonnier-Burkard, La guerre des Camisards l’histoire et la légende, Éditions Alcide. GRHP. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/p7ip

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search