« On bâtissoit et l’on se marioit sans voir les nues prêtes à crever ». Être noble et protestant sous le régime de l’édit de Nantes (1598-1685).

Le Mans Université – 28 et 29 novembre 2022

Colloque organisé par Céline Borello et Laurent Bourquin avec le soutien de Le Mans université et du laboratoire TEMOS (UMR 9016)
Ce colloque entend faire dialoguer spécialistes de la noblesse et du protestantisme pour interroger la complexité de l’entrelacement entre appartenances à la minorité protestante et au second ordre au cours du XVIIe siècle.

Nous souhaitons, tout d’abord, considérer cette période comme un temps d’acclimatation de la noblesse au cadre légal tracé par l’édit de 1598 : un cadre qui se restreint peu à peu, certes, mais qui offre aux nobles réformés, jusqu’à la révocation, une reconnaissance officielle de leur foi et de leur culte. Par ailleurs, nous proposons de reprendre à nouveaux frais la question des prises d’armes nobiliaires, qui ont profondément marqué certaines régions et influé sur la politique royale au cours du premier tiers du XVIIe siècle. Enfin, nous souhaitons étudier les adaptations de la noblesse à une politique de plus en plus hostile aux protestants sous Louis XIV. Différentes formes de soumission, de clandestinité et de rupture seront ainsi appréhendées, par des éclairages singuliers ou des études synthétiques.

9h30 – Accueil

10h00 – Laurent Bourquin (Le Mans Université) et Hugues Daussy (Université de Franche-Comté) : Introduction

10h30 – Céline Borello (Le Mans Université) : La Société de l’histoire du protestantisme français et la noblesse huguenote du XVIIe siècle

Session 1 : La mise en œuvre de l’édit

11h00 – David van der Linden et Rosanne Baars (Université de Groningue) : Qui étaient les commissaires ? La noblesse protestante comme agent de paix sous l’édit de Nantes

11h30 – Caroline Le Mao (Université Bordeaux Montaigne) : Être noble, magistrat et protestant : exercer à la chambre de l’édit de Guyenne au XVIIe siècle

12h00 – Discussion

12h30 – Déjeuner

Session 2 : Défendre sa foi en ses territoires

14h00 – Ariane Boltanski (Université de Caen Normandie) : Seigneurs protestants, seigneurs catholiques et évangélisation catholique dans le Vivarais, le Gévaudan et les Cévennes durant le premier tiers du XVIIe siècle

14h30 – Didier Boisson (Université d’Angers) : Résistance nobiliaire et culte de fief dans l’Ouest de la France sous le régime de l’édit de Nantes

15h00 – Hugues Daussy (Université de Franche-Comté) : Le crépuscule de la noblesse huguenote. Les derniers feux de la résistance (1659-1685)

15h30 – Pause

16h00 – Fanny Giraudier (Université Lumière Lyon 2) : Défendre ses domaines, défendre sa foi : les positionnements difficiles des La Trémoille pendant les dernières guerres de religion (1620-1629)

16h30 – Yves Krumenacker (Université Jean Moulin Lyon3) : La famille de Chandieu et le protestantisme en Beaujolais

17h00 – Discussion

19h00 – Dîner

Mardi 29 novembre

Session 3 : Les nobles protestants et le roi, entre guerre et paix

9h00 – Nicolas Le Roux (Sorbonne Université) : La famille du « gros Allemand » d’Henri IV : les Beringhen, protestants, valets de chambre du roi et courtisans

9h30 – Pierre-Jean Souriac (Université Jean Moulin Lyon 3) : Le roi, le parti ou Rohan : villes et nobles méridionaux face à l’engagement militaire dans les années 1610-1620

10h00 – Paul Vo-Ha (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) : Hérétiques sous surveillance : la coexistence confessionnelle et ses limites dans les armées du roi de France pendant la guerre de Trente Ans (1635-1648)

10h30 – Pause

11h00 – Michel Figeac (Université Bordeaux Montaigne) : Les Durfort, une puisante famille de Guyenne entre le Roi, les clientèles et Dieu : les ambiguïtés d’un choix

11h30 – Laurent Bourquin (Le Mans Université) : Servir le roi à en perdre la foi : les Nettancourt de Bettancourt

12h00 – Discussion / 12h30 – Déjeuner

Session 4 : Le « parti » à l’épreuve

14h – Adrien Aracil (Sorbonne Université) : Des grands « grandement desirez » ou « traîtres et mercenaires » ? Le rôle politique de la noblesse protestante à l’épreuve des transformations du parti huguenot au lendemain de l’édit de Nantes

14h30 – Nicolas Breton (Le Mans Université) : Un contre-exemple d’exemplarité : Gaspard III de Châtillon, le roi et les huguenots

15h – Fadi El Hage (Archives Nationales) : Les Caumont de La Force, un lignage au cœur des mutations du régime de l’édit de Nantes

15h30 – Jean-Marie Constant (Le Mans Université) : Gentilshommes protestants et catholiques unis dans la révolte nobiliaire de 1658-1659

16h – Discussion

16h30 – Céline Borello (Le Mans Université) et Olivier Chaline (Sorbonne Université) : Conclusions


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search