Matthieu Arnold, Albert Schweitzer. Les années alsaciennes 1875-1913

_couv.inddMatthieu ARNOLD, Albert Schweitzer. Les années alsaciennes 1875-1913, Strasbourg, La Nuée Bleue, 2013, 285 pages.

La figure d’Albert Schweitzer (1875-1965), « grand docteur de Lambaréné », est bien connue. Mais sait-on qu’avant d’être médecin en Afrique, Schweitzer fut, en Alsace, un prédicateur courageux et apprécié, un universitaire brillant et un musicien talentueux ?

Fondée sur de nombreux documents inédits et sur des sources publiées encore peu exploitées (cours, sermons, correspondance avec Hélène Bresslau, ainsi qu’avec des philosophes et des théologiens), cette biographie présente les années alsaciennes d’Albert Schweitzer : son enfance heureuse dans un foyer pastoral, à Gunsbach ; ses études de théologie et de philosophie à Strasbourg, à Paris et à Berlin ; l’intense activité de cet « homme universel », qui fut à la fois pasteur, spécialiste de Kant et du Nouveau Testament, concertiste et biographe de Bach ; sa difficile quête d’une action humanitaire, en réponse à l’appel de Jésus « Toi, suis-moi ! », qui le conduisit, après l’échec d’autres projets, à commencer des études de médecine à l’âge de trente ans, pour partir en Afrique en 1913 ; ses relations amicales puis amoureuses avec Hélène Bresslau, sa future épouse, qui seule soutint de bout en bout son projet humanitaire.

Tout au long de cet ouvrage, qui examine de manière critique les autobiographies de Schweitzer, en les croisant avec d’autres sources, l’Alsacien Schweitzer apparaît dès ses jeunes années comme un pont non seulement entre l’Europe et l’Afrique, mais aussi entre la France et l’Allemagne, qui allaient se déchirer peu après son départ pour Lambaréné.

L’ouvrage comporte des « Repères chronologiques » (p. 251-254), une « Bibliographie sélective » (p. 255-265) et un « Index des noms de personnes » (p. 267-270). Il est illustré par une trentaine de photographies, qui proviennent pour l’essentiel des Archives centrales Albert Schweitzer (Gunsbach), mais aussi de la Bibliothèque Nationale et Universitaire (Strasbourg) et du Service Protestant de Mission – DEFAP (Paris).

Lien vers le site de l’éditeur.


Vous aimerez aussi...