Élie Richard, Relation des voyages faits en France, en Flandre, en Hollande et en Allemagne, éd. critique par Kees Meerhoff, Honoré Champion

Élie Richard, Relation des voyages faits en France, en Flandre, en Hollande et en Allemagne, 1708
Édition critique, introduction et notes par Kees Meerhoff. Vie des huguenots n° 78, 334 p., broché
ISBN 978-2-7453-4512-7. 60 €

Présentation de l’éditeur : Bouleversé par la mort de son père, médecin protestant à La Rochelle, Élie Richard (1672-1720) part en voyage. Après un séjour à Paris où il a fait ses études, il traverse les Pays-Bas espagnols pour arriver à Amsterdam. Il y est reçu par des parents réfugiés, dont les noms ne sont pas révélés. Depuis Amsterdam, métropole qui depuis des siècles entretient des rapports avec La Rochelle, il part à la découverte de la république autonome des Provinces-Unies. Il assiste aux prêches des ministres réfugiés, rend visite aux savants, aux libraires et éditeurs qui diffusent des ouvrages interdits dans son pays d’origine. Il visite également les jardins botaniques, les cabinets de curiosités, les sites recommandés par ses guides. Ses excursions dépassent même les frontières de la Hollande. À Aix-la-Chapelle, il fait une cure en station thermale et visite ses églises. À Liège, il est reçu par le gouverneur de la citadelle, ancien concitoyen passé au service des forces alliées contre la France. Loyal sujet de Louis XIV, il ne cesse de rencontrer des compatriotes qui ont fui la persécution en France avant ou après la Révocation de l’Édit de Nantes (1685).
Après son retour, Élie rédige à La Rochelle la relation de ses voyages en se fondant sur ses notes, ses croquis et la documentation qu’il a réunie. Il y ajoute un court récit de son voyage aux Pyrénées, entrepris auparavant pour accompagner son père malade qui avait décidé d’y prendre les eaux sans se faire d’illusions sur ses chances de guérison. Là encore, il ne se prive pas de visiter les curiosités du pays et les savants. Jusqu’à la fin de ses jours, Élie ajoutera des détails au récit de ses voyages. Il lui arrive d’en tempérer les hardiesses ou d’éliminer les passages qui risquent de choquer au pays où il a choisi de vivre.
Professeur émérite à l’Université d’Amsterdam, Kees Meerhoff est spécialiste de la littérature et civilisation françaises de la Renaissance aux Lumières.

Élie Richard (1672-1720) was the son of a Huguenot physician from La Rochelle. Devastated by his father’s death, after a stay in Paris he travelled across the Spanish Netherlands, landing in Amsterdam. From there, he went off to explore the autonomous Republic of the Seven United Provinces.

Sur le site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...