Louis Tronchin-Jean-Frédéric Ostervald – Correspondance (1683-1705) – O. Fatio et P.-O. Léchot éd.

fatio-lechot-correspondancetronchin-ostervaldÉditions Alphil-Publications de l’Association suisse pour l’histoire du refuge huguenot

Présentation de l’éditeur : Louis Tronchin (1629-1705) et Jean-Frédéric Ostervald (1663-1747) sont deux personnalités importantes de la période qui vit le protestantisme passer de l’époque des orthodoxies à celle des Lumières. Figure marquante pour toute une génération de penseurs réformés (dont Pierre Bayle et Jean Le Clerc), Louis Tronchin fut, pendant près de vingt-cinq ans, le correspondant de Jean-Frédéric Ostervald après avoir été son professeur de théologie.
La correspondance ici publiée, et qui couvre les années 1683 à 1705, permet de jeter un regard nouveau sur les chantiers qu’ouvrent alors les deux hommes et qui vont être à l’origine d’une profonde rénovation de la théologie et des pratiques calvinistes francophones. Mais elle permet aussi de saisir sur le vif la préoccupation des deux hommes pour les grands événements de leur temps : situation politique des cantons suisses, guerre de succession d’Espagne ou succession de Neuchâtel. Enfin, et ce n’est pas le moindre apport de cette correspondance, celle-ci nous permet de mesurer l’impact exercé par le traumatisme de la révocation de l’Édit de Nantes sur le clergé protestant de l’époque et les implications, théologiques et pratiques, de la nouvelle donne constituée par cette situation.
Caisse de résonances des préoccupations qui taraudent alors l’univers du Refuge huguenot, la correspondance entre Louis et Tronchin et Jean-Frédéric Ostervald constitue un document unique de cette période fondamentale de l’histoire du protestantisme de langue française.

Site de l’éditeur


Vous aimerez aussi...